Refoulé à l’aéroport USA malgré un visa valide à cause de Facebook ou whatsapp

Visa Refusé malgré sa validation ESTA

C'est possible

Malgré son visa en règle, un étudiant étranger inscrit à Harvard s’est vu refuser l’entrée aux États-Unis. La raison ? Des messages reçus dans un groupe WhatsApp. Cas non unique et fréquent.

Une petite histoire vrai pour commencer

Quand il atterrit à l'aéroport de Boston le 23 août, Ismail Ajjawi peut s'imaginer un avenir radieux. Le jeune Palestinien de seulement 17 ans, qui vit au Liban, vient aux États-Unis poursuivre des études supérieures. Il arrive visa d'étudiant en poche, mais surtout, il est inscrit à Harvard, la crème de la crème de l'Ivy League, pour étudier la biologie. Un quasi-miracle rendu possible par le Hope Fund, une bourse d'études réservée chaque année à quelques lycéens palestiniens au niveau exceptionnel. Huit heures plus tard, le même Ismail Ajjawi, menottes au poignet, est amené dans l'avion du retour vers le Liban. Son entrée sur le territoire américain a été refusée. Son visa étudiant a même été annulé. Raison affichée : des messages trouvés sur son téléphone, des statuts, des images provenant de ses réseaux sociaux, dont le jeune homme n'était pas l'auteur.

Réseaux sociaux, messageries, les nouveaux terrains de chasse des officiers d'immigration

Le phénomène est récent, et si l’on n’en connaît pas le chiffre exact, les exemples sont légion : aujourd’hui, de nombreux voyageurs, pourtant en règle, se voient refuser l’entrée des États-Unis, du fait du contenu de leur smartphone ou des messages échangés sur leurs réseaux sociaux. Des photos postées sur Facebook aux tweets envoyés en public aux mails ou  messages privés échangés sur WhatsApp ou Messenger, la présence en ligne de chaque voyageur peut influer de plus en plus sur la décision des officiers d’immigration pour l’obtention d’un visa, voire à l’arrivée aux Etats-Unis.

Evitez le caractère "anti-américain"

Pour voyager aux Etats-Unis, toute demande de visa ou d’ESTA -l’autorisation de voyage à solliciter en ligne, obligatoire pour les touristes, notamment français- nécessite de lister ses comptes sur les réseaux sociaux. Une liste qui doit être exhaustive pour tous ceux utilisés sur les cinq dernières années. On ne sait combien de visa ou d’ESTA sont refusés sur la foi du contenu trouvé sur ces réseaux sociaux. Mais on sait désormais que ni l’un ni l’autre ne garantissent l’entrée aux États-Unis.

smartphones "fouillés"

Vous devez donner un accès libre au contenu d’un smartphone, c’est souvent avoir une vue d’ensemble sur la vie de son propriétaire : messagerie, photos, localisation, réseaux sociaux, comptes bancaires, tous accessibles et rassemblés sur le même écran. Et refuser de donner un mot de passe ou de débloquer son smartphone n’est pas une stratégie gagnante. Cela peut être un motif suffisant pour se voir refuser l’entrée du pays.

Posts created 140

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
error: Le Contenu du site est protégé